Jeux olympiques de Pékin : la Chine continue à ignorer la Charte Olympique

07/08/2008
Communiqué
en fr

A la veille de l’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) condamne la politique répressive menée par les autorités de la République Populaire de Chine à l’encontre de la société civile et des défenseurs des droits de l’Homme.

Le gouvernement Chinois n’a pas tenu ses promesses et n’a pas respecté la Charte Olympique. La cérémonie de demain ne marquera pas l’ouverture de Jeux « au service du développement harmonieux de l’Homme ». Ceux-ci n’auront pas lieu au sein d’une « société pacifique ». Les autorités ont clairement démontré qu’elles ne se souciaient pas de préserver la dignité humaine malgré les appels réitérés de la communauté internationale.

Alors que la Chine aurait pu saisir cette occasion pour agir en faveur des droits de l’Homme, elle a choisi la voie de la fermeture. Les mesures répressives à l’encontre des défenseurs des droits de l’Homme, des avocats, des journalistes et des dissidents politiques se sont aggravées à l’approche des Jeux et viennent assombrir un événement censé promouvoir la paix.

Le régime doit prendre, dans les plus brefs délais, des mesures concrètes telle la libération des dissidents et montrer ainsi à la communauté internationale son intention de respecter ses engagements.

Pour toute information complémentaire : http://www.fidh.org/spip.php?article5755

Lire la suite
communique