Gardons les yeux ouverts

29/07/2005
Communiqué

- le dossier de presse
- l’annonce presse - l’affiche

- la pétition

- NORMES SUR LA RESPONSABILITÉ EN MATIÈRE DE DROITS DE L’HOMME DES SOCIÉTÉS TRANSNATIONALES ET AUTRES ENTREPRISES

A travers l’exemple de la Chine, pays dans lequel l’essor économique côtoie les violations des droits de l’Homme les plus flagrantes, la FIDH lance une campagne de sensibilisation et de « harcèlement constructif » des entreprises.

Il est désormais globalement admis que les entreprises ont l’obligation de promouvoir, respecter et protéger les droits de l’Homme dans leurs sphères d’influence.

Consciente des initiatives volontaires mises en place par les entreprises dans le cadre de leur responsabilité sociale, la FIDH plaide pour leur harmonisation au niveau international et soutient le projet de « normes sur la responsabilité en matière de droits de l’Homme des sociétés transnationales et autres entreprises » des Nations unies.

Élaboré par la Sous-commission des droits de l’Homme de l’ONU, ce texte codifie en un document unique les droits et les obligations, découlant de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des Conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT), opposables aux entreprises et aux Etats.

A l’occasion de sa campagne de communication « Gardons les yeux ouverts » axée sur la Chine, la FIDH demande aux entreprises de prendre publiquement position en faveur de ce texte et de rejoindre la dizaine de multinationales qui ont décidé de tester ces normes sous le patronage de l’ancien haut commissaire des Nations unies pour les droits de l’Homme, Mary Robinson.

A travers l’exemple de la Chine, dorénavant considéré comme le moteur de la croissance mondiale et le nouvel eldorado des entreprises mais qui n’en demeure pas moins une dictature (tortures, exécutions arbitraires, expulsions forcées, violations des libertés les plus fondamentales...), cette campagne vise à interpeller les entreprises et chacun d’entre nous.

Plutôt que de fermer les yeux sur cette situation, les entreprises investissant en Chine peuvent contribuer à un réel changement en veillant au respect des droits de l’Homme dans leur sphère d’influence. Les Normes sur la responsabilité des entreprises leur fournissent le meilleur des cadres à cet égard.

Lire la suite
communique