Résolution du Parlement européen condamnant les persécutions et violences contre les minorités en Birmanie

Dans sa résolution adoptée le 13 juin, le Parlement Européen (PE) condamne les persécutions et la violence à l’encontre des Rohingyas et des autres minorités musulmanes perpétrées par ou avec la complicité des autorités birmanes, et appelle à la création d’un bureau du HCDH dans le pays, ainsi qu’à la révocation des politiques discriminatoires.

« Altsean-Birmanie, la FIDH et d’autres ONGs internationales ont largement documenté les violations des droits de l’Homme perpétrées en Birmanie, ainsi que la persécution des Rohingyas, qui ont été décrites par le Rapporteur Spécial des Nations Unies, Tomás Ojea Quintana, comme «  très répandues et systématiques et commises dans la plus complète impunité ». Nous nous félicitions de cette résolution qui signifie clairement aux autorités birmanes que le réchauffement des relations avec l’Union Européenne ne constitue par un blanc-seing pour commettre des atrocités  » a déclaré Debbie Stothard, Secrétaire Générale de la FIDH et Coordonnatrice d’Altsean-Birmanie.

Le PE a appelé les Institutions Européennes, notamment le SEAE, la Commission et la HR/VP Catherine Ashton à porter cette question aux plus hauts niveaux et a insisté sur la nécessité de réévaluer régulièrement la situation, sur la base de critères précis, tout en conditionnant les préférences commerciales et le développement des relations aux progrès effectivement accomplis.

«  La FIDH a toujours enjoint les Institutions Européennes à collaborer afin de garantir la convergence de toutes les politiques européennes, notamment sur le commerce et les investissements, de manière à ce qu’elles soient en faveur des droits de l’Homme  », explique Karim Lahidji, Président de la FIDH. «  Nous avons formulé des recommandations pour que soit menée une évaluation poussée et sérieuse des impacts sur les droits de l’Homme. Par conséquent, nous saluons l’appel fort adressé à la Commission visant à évaluer, de manière efficace et complète, les impacts sur les droits de l’Homme de l’accord envisagé sur les investissements bilatéraux, en consultation étroite avec le Parlement européen et la société civile, en amont de la proposition de négociation des directives. »

Lire le communiqué de presse complet sur la résolution du PE condamnant les persécutions et la violence à l’encontre des Rohingyas et des autres minorités musulmanes (en anglais)
Lire la résolution du Parlement européen du 13 juin 2013 sur la situation des musulmans Rohingyas

Lire la suite
impact