Birmanie : le défenseur des droits humains des Rohingya, Tun Aung est relâché

Le 19 janvier 2015, le défenseur de droits humains et dirigeant communautaire, Tun Aung a été relâché de la prison Insein de Rangoon. Il purgeait une peine de 17 ans pour des accusations inventées, qui étaient cependant liées à ses efforts pour empêcher les violences entre bouddhistes et musulmans lors des troubles sectaires de juin 2012.

En Novembre 2012, une cour de Sittwe dans l’état d’Arakan l’a condamné à 11 ans d’emprisonnement. Le procureur a fait appel et la cour a ajouté six années supplémentaires à sa peine. Avant son jugement, il n’a pas eu le droit de voir sa famille, d’engager son propre avocat et n’a pas été autorisé à s’entretenir avec son avocat commis d’office en privé. Les amnisties présidentielles avaient raccourci sa peine, mais Tun Aung avait encore plus d’une année à purger en prison avant d’être libéré.

La FIDH s’est mobilisée et a travaillé pour la libération de Tun Aung par le biais de son Observatoire et ses profils des prisonniers politiques les plus importants de Birmanie.

Lire la suite
impact