La peine de mort au Japon, une pratique indigne d’une démocratie

09/05/2003
Rapport
en fr

Dans l’ignorance de l’opinion mondiale, le Japon continue en
effet à condamner à mort des criminels, au surplus dans des
conditions contestables, à les enfermer pendant des
décennies dans des prisons où règnent la terreur et
l’isolement et à en pendre quelques-uns de temps à autre,
subrepticement, comme choisis au hasard... Ces conditions
sont contraires à la dignité humaine, et indignes d’une
démocratie moderne.


La peine de mort au Japon, une pratique indigne d’une démocratie


Introduction : mission de la FIDH sur la peine de mort au Japon

I - Le contexte japonais d’administration de la peine de mort . . . . . . . . . . .
II - Le contexte juridique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
III - Les violations du droit au procès équitable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
IV - Les conditions de détention des détenus dans le couloir de la mort :
des traitements cruels, inhumains et dégradants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
V - Conclusions et recommandations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
VI - Annexes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Lire la suite
rapport