Nicaragua : les États membres de l’OEA doivent surveiller de près les avancées du dialogue national

À l’attention des ministres des Affaires étrangères des 35 États membres de l’Organisation des États américains.

Le 15 juin 2018

Madame/Monsieur le/la Ministre,

Nos organisations expriment leur profonde préoccupation face aux graves violations des droits humains perpétrées au Nicaragua dans le cadre de la répression de la contestation sociale.

Depuis le 18 avril 2018, lorsque les manifestations ont débuté, jusqu’à aujourd’hui, au moins 154 personnes ont été assassinées dans le contexte de la répression gouvernementale et plus de 1300 ont été blessées.
La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), dans le rapport préliminaire à sa visite de travail qui a eu lieu au Nicaragua du 17 au 21 mai [1], a rendu compte de la répression de la Police nationale, de ses groupes anti-émeutes et d’autodéfense envers les manifestants, de l’usage disproportionné de la force à leur encontre et de possibles exécutions extrajudiciaires. La CIDH a aussi rapporté la censure de la presse, les détentions massives et arbitraires, les traitements cruels, inhumains ou dégradants subis par les personnes détenues et les menaces qui pèsent sur les défenseurs des droits humains.

Bien que le gouvernement nicaraguayen ait accepté le 30 mai 2018 la création d’un Groupe interdisciplinaire d’experts indépendants (GIEI) mécanisme d’enquête international proposé par la CIDH et le Secrétariat général de l’OEA sur les actes de violence qui se sont produits depuis le 18 avril 2018, ce même jour la Police nationale et les groupes d’autodéfense sont intervenus contre la marche pacifique des Mères d’avril, avec un bilan de 15 morts et 199 blessés. Cela a engendré une recrudescence de la violence et de la répression au Nicaragua de la part de la Police nationale et des groupes d’autodéfense, avec de nouvelles victimes chaque jour.

On s’attend à ce que le dialogue national reprenne aujourd’hui, 15 juin, date à laquelle la Conférence épiscopale du Nicaragua fera savoir la proposition présentée au gouvernement et la réponse du président à celle-ci.

Toutefois, malgré les recommandations formulées par la CIDH à la fin de sa visite au Nicaragua et les demandes réitérées de la communauté internationale, le gouvernement n’a pas mis un terme à la répression menée contre la population civile.

À la suite de la déclaration adoptée par la 48e Assemblée générale de l’OEA qui bien qu’elle encourage le dialogue et la création du Groupe interdisciplinaire d’experts indépendants, ne fait pas référence expressément à la répression exercée par le gouvernement nicaraguayen nos organisations exhortent les États membres de l’OEA à se prononcer publiquement et avec fermeté pour condamner les graves violations des droits humains et pour exiger la cessation immédiate de la répression étatique au Nicaragua.

De la même manière, nos organisations appellent les États membres de l’OEA à surveiller de près les avancées du dialogue national, et au cas où il serait de nouveau suspendu, à demander au Secrétariat général de l’OEA de convoquer une réunion du Conseil permanent afin de favoriser une sortie pacifique et négociée de la grave crise politique et sociale que traverse le pays.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de notre respectueuse considération.

Dimitris Christopoulos
Président de la FIDH
Notes
[1]

Lire la suite

  • Co-signataires

    Signataires :

    - Acción Ecológica, Ecuador
    - APRODEH - Asociación Pro Derechos Humanos, Perú
    - CALDH - Centro de Acción Legal en Derechos Humanos, Guatemala
    - CCAJAR - Corporación Colectivo de Abogados “José Alvear Restrepo”, Colombia
    - CDHES - Comisión de Derechos Humanos de El Salvador
    - CEDHU - Comisión Ecuménica de Derechos Humanos, Ecuador
    - CELS - Centro de Estudios Legales y Sociales, Argentina
    - CMDPDH - Comisión Mexicana de Defensa y Promoción de los Derechos Humanos
    - COFADEH - Comité de Familiares de Detenidos-Desaparecidos en Honduras
    - EQUIDAD - Centro de Políticas Públicas y Derechos Humanos, Perú
    - IDHEAS - Litigio Estratégico en Derechos Humanos, México
    - INREDH - Fundación Regional en Asesoría en Derechos Humanos, Ecuador
    - MNDH - Movimiento Nacional de Derechos Humanos, Brasil

  • Organisations membres - Nicaragua
    vignette contact
    Nicaragua
    APARTADO 4402
    MANAGUA
    +(505) 22.22.563
    +(505) 266.8940
    +(505) 266 8405

Agir