Les Bermudes accueillent quatre ouïghours détenus à Guantanamo : La FIDH et le CCR invitent les autres pays à suivre l’exemple

16/06/2009
Communiqué
en fr

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et son organisation membre aux Etats-Unis, le Center for Constitutional Rights (CCR) se réjouissent de la décision prise par le Premier ministre des Bermudes, Ewart Brown, d’accueillir quatre ouïghours détenus à Guantanamo. Ces hommes avaient été blanchis de tout soupçon et déclarés « libérables » depuis de nombreuses années, mais ne pouvaient retourner en Chine, leur pays natal, car ils encourraient des risques de torture et de persécution. Ils n’avaient jamais pu quitter Guantanamo, faute d’un pays tiers acceptant de les accueillir.

« Personne ne nie le fait que ces détenus innocentés méritent depuis longtemps d’être accueillis dans un pays sûr. En accueillant et soutenant les quatre ouïghours, les Bermudes défient les préjugés injustifiés et les stéréotypes injustement associés aux détenus de Guantanamo. Les Bermudes ont ouvert la voie à une réinsertion à visage humain des détenus de Guantanamo qui ne peuvent rentrer dans leur pays natal. La FIDH exhorte les pays européens (et notamment l’Allemagne qui a la plus grande communauté ouïghour après la Chine), à suivre l’exemple des Bermudes », a déclaré Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

« Nous remercions le Premier ministre Brown et le peuple des Bermudes pour leur compassion et leur générosité. Leur geste humanitaire restera ancré dans les mémoires comme un acte important d’un petit pays face à l’inaction des plus grands. Nous espérons que d’autres suivront la voie des Bermudes », a ajouté Vincent Warren, directeur exécutif du CCR.

Lire la suite
communique