Administration de la justice ou de l’impunité ?


Colombie : Administration de la justice ou de l’impunité ?


La Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme
(FIDH) et l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT)
dans le cadre du programme de l’Observatoire pour la protection
des défenseurs des droits de l’Homme et Avocats Sans
Frontières - France (ASF), préoccupés par l’évolution du système
judiciaire en Colombie et la situation des opérateurs de justice,
ont organisé une mission d’enquête sur les membres des
professions judiciaires et l’administration de la justice dans
ce pays.
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits
de l’Homme est un programme d’action qui vise à contribuer à
la protection des défenseurs des droits de l’Homme à travers le
monde, entendus comme " toute personne qui risque ou qui est
victime de représailles, de harcèlement ou de violations en
raison de son engagement, conformément aux instruments
internationaux de protection des droits de l’Homme,
individuellement ou en association avec d’autres, en faveur
de la promotion et de la mise en œuvre des droits reconnus par
la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et garantis par
les divers Instruments Internationaux ".
Poursuivant ses objectifs, l’Observatoire a mis en place un
large panel d’activités : un système d’alerte systématique à
travers la diffusion d’appels urgents, des missions
internationales d’enquête, d’observation judiciaire, de défense
et de solidarité, une action continue devant les instances
internationales et régionales et une assistance matérielle aux
défenseurs des droits de l’Homme en danger.
Face à la gravité de la situation des défenseurs des droits de
l’Homme en Colombie, l’Observatoire est intervenu auprès des
autorités nationales et des organisations intergouvernementales,
sur des cas individuels de défenseurs menacés, réprimés,
objet de disparitions forcées et d’assassinats, et pour dénoncer
l’aggravation de la situation des militants liée à l’impunité
prévalent dans ce pays.
Avocats Sans Frontières - France, dans le cadre de son mandat
général d’action en faveur du procès équitable et de l’accès à la
connaissance et à la défense des droits, développe dans la
région andine et particulièrement en Colombie un programme de
soutien aux avocats confrontés à de graves problèmes de sécurité
juridique ou physique en raison de leur activité professionnelle.

Depuis le mois de juillet 2001, quinze chargés de mission ont
successivement séjourné en Colombie et ont établi des relations
avec un très grand nombre d’avocats se trouvant dans cette
situation, ont organisé des activités, séminaires, forums, afin de
sensibiliser la profession, et les autorités civiles et militaires au
rôle des avocats, à la nécessité de respecter et de faire garantir
des conditions d’exercice permettant l’accès de tous les citoyens
à une défense libre et indépendante.
La mission conjointe qui a eu lieu entre le 5 et le 17 août de
l’année 2002 était composée de Françoise Mathe, Pascale
Taelman, Jean-Eric Malabre, Steven Suffern, respectivement
membres des barreaux de Toulouse, Créteil, Limoges et Paris,
ainsi que Victor Cubas, magistrat péruvien. La mission s’est
rendue dans les villes de Bogotá, Medellín, Cali, Cartagène,
Barranquilla, Bucaramanga, Cúcuta, Pereira et Arauca.

Lire la suite
rapport