Le peuple Mapuche : entre l’oubli et l’exclusion

22/08/2003
Rapport
en es fr

La Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH), organisation non gouvernementale internationale recouvrant 141 organisations adhérentes dans 90 pays, a réalisé diverses missions d’observation relatives aux peuples indigènes, abordant le thème de tous les Droits Humains dans une optique intégrale et indivisible.

Au Chili, la FIDH avait déjà réalisé une mission d’observation en 1997 sur la construction de la centrale hydroélectrique Ralco et ses répercutions sur le peuple mapuche-pehuenche. En 2003, la préoccupation de la situation des droits humains des mapuches est toujours d’actualité, d’une part en raison des conséquences de l’exploitation forestière dans les régions VIII, IX et X du Chili, affectant la vie et la survie des peuples et communautés mapuches installés dans ces régions ; et d’autre part à cause de la progression de la construction de cette centrale hydroélectrique.

La FIDH a mené une mission d’enquête internationale au Chili du 21 avril au 1er mai 2002. L’objet en était l’analyse de la situation des Droits Humains dans les communautés mapuches, liée à l’exploitation forestière et au projet Ralco, activités importantes de l’économie nationale. Les droits humains ont été observés et analysés dans le rapport en fonction d’un critère de globalité, dans la mesure où il existe une relation directe entre les conditions requises pour le respect des droits économiques, sociaux et culturels1 ; des droits humains individuels2 et les processus d’organisation et/ou de mobilisation entrepris par des communautés du peuple mapuche.

La mission était constituée de Nicole Du Roy, journaliste française, et de Paulina Palacios, avocate équatorienne. Elles ont réalisé des entretiens et un travail de terrain, non seulement auprès des représentants de communautés mapuches en conflit mais aussi auprès des prisonniers mapuches et des autorités régionales et nationales dans les différentes sphères étatiques.

Lire la suite