La FIDH dénonce le retrait du Venezuela de la Convention Américaine relative aux Droits de l’Homme

10/09/2013
Communiqué
es fr

La FIDH exprime sa vive inquiétude quant aux conséquences d’une telle mesure pour le respect des droits des victimes et la protection des droits de l’Homme au Venezuela ainsi que sur l’ensemble du continent américain, et demande aux autorités vénézuéliennes de reconsidérer leur décision.

Aujourd’hui, la demande officielle du gouvernement vénézuélien de se retirer de la Convention Américaine relative aux Droits de l’Homme, formulée le 10 septembre 2012 auprès du Secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA) et soumise à un préavis d’un an, entre en vigueur.

Cette décision représente un grave recul en matière du droit à la justice, dans la mesure où les victimes des graves violations des droits de l’Homme commises au Venezuela et les organisations qui les représentent ne pourront désormais plus faire appel auprès de la Cour interaméricaine des droits de l’Homme en cas d’épuisement des voies de recours internes.

“Le retrait de la Convention Américaine relative aux Droits de l’Homme constitue une erreur historique et représente une atteinte aux droits des victimes de violations de droits de l’Homme. De plus, il crée un grave précédent pour la protection des droits de l’Homme dans la région, d’autres États pouvant suivre le chemin emprunté par le Venezuela”, a affirmé Karim Lahidji, Président de la FIDH.

La FIDH rappelle que la Cour interaméricaine des droits de l’Homme est une instance indépendante et impartiale, qui a joué un rôle fondamental en matière de lutte contre l’impunité au Venezuela et condamné l’Etat pour sa responsabilité dans des crimes commis sous des gouvernements précédents, comme le massacre de El Amparo en 1988, ou celui de El Caracazo en 1989.

La FIDH, en soulignant la légitimité su Système interaméricain des droits de l’Homme, demande ainsi aux autorités vénézuéliennes de reconsidérer leur décision et de respecter les obligations internationales du Venezuela en matière de droits de l’Homme.

Lire la suite
communique