La FIDH condamne la tentative de coup d’Etat au Tchad

02/02/2008
Communiqué

La FIDH est extrêmment préoccupée par les derniers événements survenus au Tchad, jusqu’à la prise de N’Djaména par les forces rebelles.

La FIDH réaffirme son attachement indéfectible aux principes démocratiques et condamne avec la plus grande fermeté les modes d’accession violente au pouvoir.

La FIDH demande par dessus tout à ce que toutes les mesures soient prises par les forces en présence pour assurer la sécurité des populations civiles et respecter le droit international humanitaire.

« A aucun moment, les populations civiles ne doivent être privées de leurs droits, ou se voir menacer dans leur intégrité physique », a déclaré Sidiki Kaba, président d’honneur de la FIDH. « Nous appelons les forces en présence à cesser les hostilités et à s’engager le plus rapidement possible dans un processus politique respectueux des normes internationales de protection des droits de l’Homme ».

La FIDH appelle les membres de la communauté internationale à condamner cette tentative de coup d’Etat, et plus particulièrement à l’Union africaine de rester saisie de cette situation préoccupante.

La FIDH exhorte enfin l’Union africaine et l’Organisation internationale de la francophonie à suspendre le Tchad de leurs instances dans l’éventualité d’un changement de régime par la force.

Plus d’informations sur le Tchad ...

Lire la suite
communique