La demande d’inculpation du président el-Béchir : Réactions de la FIDH

Sidiki Kaba , Président d’honneur de la FIDH.

« Il n’y a pas d’impérialisme judiciaire, il y a eu des poursuites
contre Milosevic, contre Pinochet... C’est un immense espoir pour des millions
de victimes... »

par Carine Frenk


« Après la demande du procureur d’ester en justice le président soudanais, il
appartient désormais aux juges de la CPI d’analyser cette requête, et d’émettre
ou non un mandat d’arrêt international. » La demande du procureur de la Cour
pénale internationale (CPI) de lancer un mandat d’arrêt contre le président
soudanais Omar el-Béchir pour génocide, provoque des réactions très mitigées à
travers le monde. Les pays proches du Soudan comme la Chine ont mis en garde
contre les risques de dégradation de la situation sur le terrain. Moscou s’est
aussi interrogé sur l’opportunité d’une telle décision. L’Afrique du Sud pour
sa part s’est dite sceptique. La procédure prendra des mois, et même si elle
aboutit, que se passera-t-il ? Eléments de réponse avec Karine
Bonneau
, juriste, responsable du bureau Justice internationale à la
FIDH.

par Christine Muratet


En savoir +

Source : www.rfi.fr

Lire la suite
communique