La Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples va examiner la plainte de trois défenseurs soudanais victimes de torture

30/04/2012
Impact
en fr

Victimes en 2008 d’actes de torture commis par des agents des services secrets soudanais pour leur prétendue soutien à la Cour pénale internationale dans ses poursuites contre le président Omar El Beshir, les défenseurs Osman Hummeida, Amir Suleiman et Monim Elgak, représentés par leur avocat, Arnold Tsunga, Vice-président de la FIDH, avait déposé une plainte en 2009 contre le Soudan considérant l’absence de recours indépendant dans leur pays.

Amir Suleiman a tenu à s’exprimer : « Thank you for supporting us and the Sudanese human rights movement all the time. I am very happy that now the commission by this decision opened a window to all NISS victims to take actions and to seek redress from this mechanism since the Sudanese justice system is unwilling and unable to prosecute NISS personnel in Sudan. Let us continue all the procedures before the commission till we get the final decision which we hope will recommend the GOS to amend the NISS Act and to setup national mechanisms for Human rights violations victims ».

Lire la suite
impact