"Forcé de fuir : Violence contre les Tutsi au Zaïre"

01/06/1996
Rapport
RDC

En 1996, la FIDH et HRW ont enquêté sur les violences ethniques commises à partir de 1992 au Nord-Kivu, région de l’est du Zaïre (aujourd’hui République Démocratique du Congo).
Publié en juillet 1996, le présent rapport est centré sur les violences commises contre les Tutsi dans la région et fait ressortir la complicité de fonctionnaires zaïrois et de membres de l’armée au niveaux local, régional et national. Le présent rapport dresse également une vue d’ensemble des flux migratoires constatés, à cette époque, entre le Zaïre et ses pays limitrophes. Il souligne notamment les conséquences de l’arrivée au Nord-Kivu de réfugiés rwandais à majorité Hutu, fuyant l’avancé deu Front patriotique rwandais (FPR) dans leur pays, qui attisa les tensions interethniques dans la région, provoquent la fuite de milliers de Tutsi du Zaïre vers le Rwanda et l’Ouganda.

Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH)
Human Rights Watch / Africa

INTRODUCTIONS

RECOMMANDATIONS

- A la Communauté Internationale

- Au gouvernement Zairois

- Au gouvernement Rwandais

ORIGINES DE LA COMMUNAUTE BANYARWANDA AU ZAIRE

LES SOURCES DU CONFLIT

LA VIOLENCE ECLATE

GENOCIDE AU RWANDA ET CONFLIT ETHNIQUE AU ZAIRE

LE CONFLIT ACTUEL

RENVOYER LES TUTSI AU RWANDA

UNE CAMPAGNE POUR LA CREATION D’ENCLAVES ETHNIQUES

LA COMPLICITE DU GOUVERNEMENT ZAIROIS

LA REPONSE INTERNATIONALE

Lire la suite
rapport