Le Quai d’Orsay accorde l’impunité à un présumé tortionnaire mauritanien présent sur le sol français !

Monsieur Lemrabott Sidi Mahmoud Ould Cheick Ahmed, ancien ministre de l’Intérieur de Mauritanie et actuel Conseiller à la présidence de la République mauritanienne, est en France depuis lundi 26 octobre, au sein d’une délégation menée par le Chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Monsieur Lemrabott Sidi Mahmoud Ould Cheick Ahmed est visé par une plainte instruite depuis 2002 au Tribunal de grande instance de Clermont Ferrand pour des faits de torture commis sur un ressortissant français d’origine mauritanienne qui a été détenu à Nouakchott du 12 au 21 avril 2002. Alerté par la présence en France de Monsieur Lemrabott, le magistrat instructeur a fait procéder à des vérifications qui ont abouti à démontrer que Monsieur Lemrabott voyageait sous une fausse identité en France.

Le Service du Protocole du ministère des Affaires étrangères, saisi par le magistrat instructeur qui voulait adresser une demande d’audition en tant que témoin à Monsieur Lemrabott, a répondu que ce dernier bénéficiait de l’immunité diplomatique en tant qu’ancien ministre de l’Intérieur !

Deux ans après avoir accordé l’immunité diplomatique à Donald Rumsfeld au motif qu’il était un ancien secrétaire d’Etat à la défense, dans le cadre d’une plainte déposée à son encontre en France pour des faits de torture, les autorités françaises récidivent en considérant cette fois-ci qu’un ancien ministre de l’Intérieur peut bénéficier d’une immunité, et ce alors qu’aucun texte, ni de droit interne ni de droit international, ne prévoit une telle immunité pour un ancien ministre. Il en était allé de même en 2004 pour un ancien directeur de la police nationale du Congo Brazzaville, auquel la France avait accordé l’immunité dans le cadre d’une instruction ouverte pour tortures, disparitions forcées et crimes contre l’humanité.

La France devient ainsi une terre d’accueil pour les bourreaux, en leur accordant des immunités de circonstance qui leur confèrent l’impunité la plus totale.

Lire la suite
communique