Djibouti : La situation des droits de l’Homme à la veille de l’élections présidentielle de 2011

15/03/2011
Rapport

À la veille des élections présidentielles de 2011, la FIDH a souhaité soutenir un ouvrage collectif initié par l’Associaiton Cultures et progrès (ACP) sur la situation des droits de l’homme à Djibouti qui donne la parole à des personnalités issues d’horizons très divers pour évoquer avec elles les principaux enjeux économiques, sociaux, politiques et culturels auxquels la société djiboutienne est aujourd’hui confrontée.

À la veille des élections présidentielles de 2011, la FIDH a souhaité soutenir un ouvrage collectif initié par l’Associaiton Cultures et progrès (ACP) sur la situation des droits de l’homme à Djibouti qui donne la parole à des personnalités issues d’horizons très divers pour évoquer avec elles les principaux enjeux économiques, sociaux, politiques et culturels auxquels la société djiboutienne est aujourd’hui confrontée.

En prenant les droits de l’Homme comme fil rouge de cet ouvrage, il s’agissait pour ACP de répondre à plusieurs exigences. La première consistait à interroger en toute impartialité, le traitement accordé par la République de Djibouti à la question des libertés civiles et des droits politiques. Le contexte électoral l’imposait mais aussi les signes d’ouverture, même timide, dont pouvait par exemple témoigner la création en 2008 de la Commission nationale des droits de l’Homme et l’organisation à Djibouti de plusieurs rencontres de haut niveau visant à leur renforcement. La deuxième des exigences consistait à traiter aussi la question des droits de l’Homme sous sous l’angle de questions qui sont au cœur des enjeux d’aujourd’hui à Djibouti. C’est le cas de la sécurité alimentaire (droit à l’alimentation), de l’éducation (droit à l’éducation), du sans-abrisme (droit au logement) ou de la lutte contre le VIH Sida et les maladies graves (droit à la santé) par exemple.

Enfin, par la publication d’un tel ouvrage collectif, par la présentation de points de vue différents sur la situation des droits de l’homme à Djibouti, il s’agissait de proposer une description multiple de la réalité. Aussi fidèle et ojective que possible et donc forcément complexe. Pour parvenir à cet objectif, il fallait donner la parole à tout le monde. Tout le monde n’a pas souhaité la prendre, à commencer par les autorités djiboutiennes.

Cet ouvrage a été réalisé avec le soutien de l’Agence Suédoise de Coopération Internationale au Développement (SIDA) par le biais de la FIDH. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité de ACP, et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de SIDA.

Voir en ligne : Djibouti : la situation des droits de l’Homme à la veille des élections présidentielles.
Lire la suite
rapport