[PÉTITION] Génocide au Burundi : un scénario qui ne doit pas devenir réalité

15/11/2016
Pétition
en es fr

Mon pays est traversé par une crise sanglante. Un génocide est imminent. Tout a commencé suite à la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Le 26 avril 2015, des milliers de mes compatriotes sont descendus dans les rues pour protester pacifiquement contre cette décision anticonstitutionnelle. Les forces de l’ordre ont réagi avec brutalité. Elles ont tiré sur la foule et tué cinq civils...

Depuis ce jour, nous vivons dans la peur. La violence est notre quotidien. Elle est en grande majorité orchestrée par les forces de sécurité sur ordre des autorités gouvernementales. Le bilan est déjà effrayant : plus de 1000 personnes tuées, 5 000 détenues, 800 personnes disparues, des centaines de personnes torturées, plusieurs centaines de femmes victimes de violences sexuelles, et des milliers d’arrestations. Plus de 300 000 personnes ont déjà fuit le pays...

Depuis avril 2015, mon organisation, avec l’aide de la FIDH, a documenté minutieusement les graves exactions commises au Burundi. Nous avons alerté la communauté internationale sur le risque de crimes de masse et d’actes de génocide. Malgré nos appels, le président Nkurunziza continue de faire régner le chaos. Tous les jours, ses forces torturent, tuent, violent et emprisonnent en toute impunité.

Mon pays se retrouve aujourd’hui au bord du précipice. Si le président Nkurunziza ne met pas fin à sa politique de terreur, des milliers de personnes mourront dans les mois à venir... Cette perspective me glace le sang mais je ne veux pas croire en cette fatalité. Mon pays peut encore éviter les tragédies du Cambodge, du Rwanda, de l’ex-Yougoslavie ou de la Syrie. Je veux croire qu’il reste encore un espoir pour mettre fin à cette escalade de la violence. Le génocide qui menace mon pays doit être empêché à tout prix. Ensemble, agissons avant que l’irréparable ne soit commis. Vous êtes notre espoir...

L’ONU et l’Union Africaine doivent déployer une opération de maintien de la paix pour arrêter les crimes en cours et éviter qu’un génocide ne soit commis au Burundi. Cette opération de maintien de la paix doit être composée d’un nombre suffisant de casques bleus pour protéger la population et ramener la sécurité dans le pays.

Êtes-vous prêts à m’aider pour sauver des milliers de vies au Burundi ? Seule une mobilisation massive poussera l’ONU à agir. Signez et partagez cette pétition pour demander à l’ONU et l’Union Africaine d’agir avant qu’il ne soit trop tard. Mon organisation et la FIDH porteront avec force vos signatures auprès de l’ONU.

Anschaire NIKOYAGIZE
Président de la Ligue burundaise des droits de l’Homme (ITEKA, organisation membre de la FIDH)

Lire la suite