GAZA : le Parlement européen exige l’arrêt immédiat de la violence

Dans la résolution adoptée le 19 avril 2018, le Parlement européen appelle massivement à «  mettre fin sur le champ et sans condition au blocage et à la fermeture de la bande de Gaza » ainsi qu’à la violence perpétrée à l’égard de tous les manifestants et à veiller au respect des droits humains des détenus et prisonniers.

Dans une déclaration conjointe publiée le 13 avril 2018, la FIDH a appelé l’Union européenne à demander instamment à Israël de ne plus avoir recours à la force meurtrière de façon excessive à l’encontre des manifestants non armés, environ 2000 Palestiniens ayant déjà été tués et blessés illégalement au cours de ces manifestations. Le Parlement européen s’associe aux nombreuses condamnations déjà émises par plusieurs experts des droits de l’homme aux Nations unies, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme et le procureur de la Cour pénale internationale, qui ont rappelé que l’usage de la force meurtrière à l’égard des manifestants non armés était strictement interdit par la législation internationale.

Lire la suite
impact