Une élection transparente pour trouver le meilleur leader des Nations unies

12/04/2016
Communiqué
en es fr

Le 12 avril 2016, les premières auditions publiques des candidats au poste de Secrétaire général des Nations unies vont se tenir. Pour la première fois dans l’histoire des Nations unies, les candidats vont défendre leur candidature devant l’Assemblée générale des Nations unies, et leurs présentations seront diffusées en ligne et en direct.

La FIDH a rejoint deux coalitions d’organisations de la société civile mobilisées autour de l’élection du poste le plus important des Nations Unies, ayant la l’immense tâche de répondre aux problèmes les plus importants et les plus complexes auxquels nous et le monde sont confrontés. Sept milliards de personnes dans le monde sont touchées par les décisions qu’il ou elle prend. Pourtant, le Secrétaire général est choisi en secret, par seulement cinq pays, dans un processus qui jusqu’à aujourd’hui restait opaque et obsolète.

Pour une élection transparente, inclusive, promouvant l’égalité hommes-femmes et la diversité

La FIDH est membre de la Campagne 1 pour 7 milliards qui demande que le choix du Secrétaire général soit
- Axé sur le choix du meilleur candidat possible ;
- Mené en temps opportun et de manière structurée ;
- Fondé sur des critères de sélection et des qualifications formels ;
- Établi pour promouvoir la parité hommes-femmes et fondé sur les meilleures pratiques en matière d’égalité et de diversité, notamment en encourageant les candidats de toutes les régions ;
- Transparent à l’égard de l’ensemble des membres de l’ONU ;
- Transparent à l’égard de la société civile, du grand public et des médias ;
- Inclusif pour tous les membres de l’Assemblée générale et ouvert aux perspectives appropriées de la société civile.
La première audition publique des candidats représente à cet égard une victoire et un tournant décisifs. Pour en savoir plus sur cette campagne,cliquez ici.

Faire des droits humains une priorité

Le nouveau Secrétaire général des Nations unies va hériter d’un importante éventail de défis en matière de droits de humains, Il est extrêmement important qu’il ou elle place les droits humains au cœur de l’agenda de l’Organisation des Nations Unies.

La FIDH ainsi que Amnesty International, CIVICUS, le Centre mondial pour la responsabilité de protéger, Human Rights Watch, et Mouvement fédéraliste mondial+-Institute for Global Policy ont appelé à ce que huit priorités clés des droits humains soient défendues publiquement par les différents candidats et portées par le ou la prochain/e Secrétaire général :
- Renforcer l’impact de l’Organisation des Nations unies sur les droits humains
- Etre le champion des droits des personnes marginalisées
- Chercher à prévenir et à mettre fin aux crimes d’atrocités de masse
- Combattre l’impunité
- Défendre la société civile
- Assurer l’égalité des sexes
- Développer un nouveau pacte pour les réfugiés et les migrants
- Mettre fin à la peine de mort
Pour en savoir plus sur chacune de ces priorités, cliquez ici.

Lire la suite