Note de position préliminaire

Le 10ème Sommet de la Francophonie qui se tient les 26 et 27 novembre 2004 à Ouagadougou a pour thème prioritaire « Espace solidaire pour un développement durable »

La Commission chargée d’élaborer les thèmes du sommet indique que « s’il est vrai que le développement harmonieux et durable des États francophones a de tout temps constitué un objectif prioritaire de notre communauté, il est de nos jours évident que cette préoccupation au sortir du Sommet Mondial du Développement Durable de Johannesburg, revêt une singulière urgence dictée par le phénomène de la mondialisation ».

Afin que les États membres de la Francophonie réalisent l’objectif du développement durable, la Commission en précise certains fondements essentiels : la Paix et la Sécurité, la Démocratie, la Justice et les Droits de l’Homme, l’environnement et l’éducation.

Ces fondements font partie intégrante de la Charte de la Francophonie et de la Déclaration de Bamako qui lient les États membres.

La Charte de la Francophonie adoptée le 15 novembre 1997, consacre comme objectifs prioritaires « l’aide à l’instauration et au développement de la démocratie, la prévention des conflits et le soutien à l’État de droit et aux droits de l’Homme ».

La Déclaration de Bamako du 3 novembre 2002 rappelle l’adhésion des États de la Francophonie à « L’État de droit qui implique la soumission de l’ensemble des institutions à la loi, la séparation des pouvoirs, le libre exercice des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, ainsi que l’égalité devant la loi des citoyens, femmes et hommes, [qui] représentent autant d’éléments constitutifs du régime démocratique ».

La FIDH insiste dans ce rapport de position sur la persistance de nombreuses violations des droits de l’Homme dans l’espace de la Francophonie qui contreviennent aux engagements pris par les États au titre de la Charte et de la Déclaration de Bamako et donc ainsi au développement durable.

La FIDH adresse certaines recommandations aux États membres et à l’Organisation Internationale de la Francophonie afin qu’ils respectent leurs engagement et progressent sur la voie du développement durable.

Lire la suite
communique