Le Laos : le Parlement européen appelle à la libération immédiate et sans condition de Somphone Phimmasone, Soukane Chaitad et Lod Thammavong

14/09/2017
Impact
en fr

Dans une résolution adoptée le 14 septembre 2017, le Parlement européen a fermement condamné les verdicts cruels prononcés contre les trois détracteurs du gouvernement et a appelé à leur libération immédiate. La FIDH et son organisation membre du Lao Movement for Human Rights (LMHR) a déjà saisi les Nations unies au sujet de leur détention qui a été qualifiée d’arbitraire le 25 août 2017. La résolution du Parlement européen fait ressortir les inquiétudes de la FIDH au sujet de la répression accrue des détracteurs du gouvernement et des défenseurs des droits humains qui protestent contre les litiges fonciers, affirment qu’il y a de la corruption et des abus de pouvoir dans un climat général de violations des droits humains y compris des disparitions forcées.
 
Le Parlement européen demande au Service européen pour l’action extérieure de mettre l’accent sur ces questions lors des prochaines réunions du comité conjoint de l’UE et de la RDP du Laos et au prochain sommet du Dialogue Asie Europe (ASEM). Il appelle la délégation de l’Union européenne qui s’est rendue au Laos « à surveiller attentivement la situation en matière de droits humains dans le pays et notamment à être présent à toutes les procédures tenues à l’encontre de Phimmasone, Thammavong et Chaithad et à continuer de soulever les cas des individus disparus et emprisonnés devant les autorités laotiennes ». 

Lire la suite