Le Bangladesh au cœur des priorités du Conseil de l’UE lors des forums des Nations unies sur les droits humains

Dans ses conclusions adoptées par le Conseil le 26 février 2018, l’UE met particulièrement l’accent sur la situation du Bangladesh et souligne que l’une des priorités des Nations unies est « d’assurer que les disparitions forcées et les exécutions extrajudiciaires par les forces publiques ou privées fassent l’objet d’enquêtes immédiates et efficaces menées de façon impartiale et transparente, afin de garantir que les personnes responsables seront poursuivies en justice ». En outre, l’UE a rappelé au Bangladesh ses obligations en matière de lutte contre la torture, en particulier lorsque celle-ci est utilisée par le personnel du maintien de l’ordre et les forces de sécurité.

La FIDH a organisé une série de rencontres de plaidoyer de haut niveau pour son organisation membre ODHIKAR à Bruxelles avant les conclusions pour informer brièvement les interlocuteurs clés de l’UE du Conseil, des États membres, du SEAE, de la Commission et du Parlement européen sur la question des disparitions forcées, des exécutions extrajudiciaires et des droits du travail. Les conclusions de l’UE reflètent parfaitement leurs recommandations.

Voir également le Rapport annuel des droits de l’homme 2017 d’Odhikar et le plaidoyer de la FIDH sur le Bangladesh.

Lire la suite
impact