La Tunisie vote une loi historique pour mettre un terme à toutes les formes de violence à l’encontre des femmes

Marquant une avancée historique, cette loi a été adoptée à l’unanimité par le Parlement tunisien le mercredi 26 juillet 2017. La Tunisie devient ainsi le premier État arabe à adopter une loi globale pour l’élimination des violences faites aux femmes, notamment les agressions physiques, morales, sexuelles, politiques et économiques. Cette nouvelle loi, conforme aux normes internationales, reconnaît et sanctionne ces violences tant dans la sphère publique que familiale ; elle marque une étape de plus sur la voie de l’élimination des violences domestiques et des attitudes discriminatoires.

La FIDH, en coopération avec la Coalition de la société civile pour l’élimination de la violence contre les femmes et les filles, a œuvré sans relâche pour s’assurer que le projet de loi ne comporte aucune lacune, en rédigeant et en présentant des amendements aux articles problématiques avant la dernière ligne droite précédant le vote. Cette bataille, longue, tenace et gratifiante, s’est conclue par une victoire éclatante non seulement pour les femmes mais pour la Tunisie. La FIDH reste totalement déterminée et engagée dans la mise en œuvre de la loi et pour que l’État alloue le budget nécessaire à la prévention, la protection, l’assistance aux victimes et la lutte contre l’impunité

Lire la suite
impact