Azerbaïdjan : Rasul Jafarov acquitté de tous les chefs d’accusation et réhabilité

Le 23 avril 2020, la Cour suprême d’Azerbaïdjan a acquitté de tous les chefs d’accusation l’éminent défenseur des droits humains Rasul Jafarov, annulant ses condamnations précédentes et lui octroyant des dédommagements pour sa détention arbitraire.

L’avocat des droits humains et fondateur de l’organisation membre de la FIDH Human Rights Club a été arrêté en août 2014 à la suite d’opérations de répression menées par le gouvernement. Il a finalement été condamné à six ans et demi de prison en avril 2015 à partir d’accusations mensongères ayant uniquement pour but de mettre fin à ses activités légitimes de défense des droits humains. Rasul Jafarov a été libéré le 17 mars 2016 dans le cadre d’une amnistie présidentielle générale.

La FIDH, à travers son Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, a suivi dès l’origine le cas de Rasul Jafarov. L’affaire a été portée par ses avocats devant la Cour européenne des droits de l’homme qui a jugé}] le 4 juillet 2016 que sa détention était « injustifiée et destinée à le punir pour ses activités de défenseur des droits humains ». Le cas de Rasul Jafarov a été mis en avant par la FIDH par des actions soutenues de plaidoyers auprès des principales parties prenantes, en particulier auprès du Conseil de l’Europe, et il a figuré dans la campagne #ForFreedom en faveur de la libération des défenseurs des droits humains emprisonnés de façon arbitraire.

La FIDH se félicite de l’acquittement et de la réhabilitation de Rasul Jafarov et poursuit son action en vue de mettre un terme au harcèlement judiciaire de tous les défenseurs des droits humains en Azerbaïdjan.

À lire aussi : Azerbaijan : Rasul Jafarov finally acquitted !

Lire la suite
impact