Azerbaïdjan : le nombre de défenseurs des droits humains emprisonnés reste très élevé

Le 17 mars 2016, Rasul Jafarov, fondateur de la campagne « Sport for Rights » ainsi qu’Anar Mammadli et Hilal Mammadov ont été gracié par décret présidentiel, et Rauf Mirqadirov a vu sa sentence commuée.

La plupart de ces défenseurs des droits humains avaient été arrêtés entre avril et décembre 2014, dans le cadre d’une opération de répression sans précédent contre la société civile, qui avait mené à l’arrestation de journalistes, d’avocats et de défenseurs des droits humains.

Tout au long de l’année 2015, la FIDH a agi sans relâche par l‘intermédiaire de son Observatoire et a mené campagne pour obtenir leur libération. Ces efforts ont mené à l’organisation d’une mission d’enquête, à l’envoi d’observateurs qui ont assisté aux procès et à des actions de plaidoyer devant diverses organisations intergouvernementales. En juin 2015, le Conseil de l’Europe a adopté une résolution historique appelant à la libération des défenseurs des droits humains et de tous les prisonniers politiques. En octobre 2015, Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, a suspendu la participation du Conseil aux travaux d’un groupe de travail sur les droits humains basé à Bakou, faisant ainsi écho aux recommandations de la FIDH.

L’observatoire continue d’œuvrer à la libération de tous les défenseurs des droits humains et lance un appel pour la libération immédiate de Khadija Ismayilova et d’Intigam Aliyev.

Lire plus

Lire la suite
impact