Chargé(e) de projet - Droits humains et investissement durable

25/03/2020
contenu

Fondée en 1922, la FIDH (Fédération Internationale pour les Droits Humains) est la plus ancienne organisation internationale de défense des droits humains. Nous sommes une fédération de 192 organisations membres, présents dans plus de 100 pays sur les 5 continents. Nous défendons les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels définis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme par le biais de recherches et de documentation, de campagnes et de litiges stratégiques.
Le secrétariat international de la FIDH comprend 60 salarié.e.s à temps plein (45 à Paris et 15 autres dans plusieurs pays à l’étranger).
Une des priorités d’action de la FIDH concerne le respect des droits humains dans les activités économiques des entreprises et des Etats. Afin de contribuer à l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de cette priorité programmatique, la FIDH recrute une nouvelle personne au bureau « droits humains et mondialisation ».
Depuis 2001, la Fédération Internationale pour les Droits humains (FIDH) et La Banque Postale Asset Management (LBPAM) ont travaillé en partenariat sur un fonds d’investissement socialement responsable pour les droits humains intitulé SRI Human Rights (anciennement Fonds Libertés Solidarité), un exemple révolutionnaire de coopération entre une ONG et un investisseur sur l’amélioration du respect des droits humains par les entreprises et les États. Le fonds est composé à 70 % d’obligations d’État et à 30 % d’actions. Toutes les obligations et les actions qui font parties du fonds sont sélectionnées par LBPAM sur la base d’une évaluation menée par la FIDH concernant le respect des droits humains et des libertés fondamentales par les États et les entreprises qui les émettent. La FIDH a développé une méthodologie dédiée pour entreprendre ces évaluations, couvrant les droits humains, y compris (mais sans s’y limiter) : les droits du travail, le droit à la santé et à la vie, la liberté de réunion, l’égalité des sexes et les droits des femmes, la non-discrimination, les droits sociaux et économiques et la liberté d’expression, et le droit à l’information

Objectifs du poste :
L’objectif principal du / de la chargé(e) de projet est de renforcer le travail de la FIDH dans l’évaluation des performances des entreprises et investisseurs en matière de droits humains, avec une attention particulière sur la problématique de l’esclavage moderne.

Sous-objectifs :
A. Travailler au développement de la méthodologie d’analyse FIDH sur l’esclavage moderne et à l’élargissement consécutif de l’analyse des entreprises présentes dans le portefeuille de SRI Human Rights Fund en collaboration avec La Banque Postale Asset Management (LBPAM).
B. Développer l’engagement avec les entreprises analysées et les autres investisseurs responsables

Tâches principales

Révision des critères de sélection de SRI Human Rights Fund avec une attention particulière portée à l’esclavage moderne :

  • Prise en compte des apports des organisations membres de la FIDH dans la mise à jour de la methodologie
  • Rédaction de documents liés à la méthodologie à usage externe.

Analyse de secteurs et démarche d’engagement auprès des entreprises :

  • Analyse des enjeux propres à chaque secteur et en particulier des enjeux liés à l’esclavage moderne
  • Prise en compte des informations des organisations membres de la FIDH dans l’analyse
  • Démarche d’engagement auprès des entreprises sélectionnées au sein de chaque secteur

Préparation et participation aux réunions de travail avec LBPAM

Liaison avec les autres investisseurs responsables en Europe et à l’étranger

Animation du Comité éthique

  • Préparation et suivi des réunions (ordre du jour, documents préparatoires, compte-rendu, logistique).
  • Consultation périodique des membres du Comité

Veille sur les entreprises présentes en portefeuille et dans l’univers d’investissement

  • Revue des entreprises de l’univers d’investissement ayant fait l’objet de controverses et prises de contact le cas échéant.
  • Assurer la publication et la sortie du rapport relatif à la performance éthique et responsable des investissements des Etats au mois de septembre 2020

Participation aux activités du bureau mondialisation et droits humains de la FIDH concernant les entreprises et les investisseurs

  • Collaboration avec l’équipe du bureau mondialisation et droits humains dans les activités avec les investisseurs et les entreprises, par exemple celles relatives au dialogue et/ou au plaidoyer
  • connexion avec d’autres organisations qui travaillent sur l’analyse non financière des entreprises (échange d’information, participation aux réunions et évènements, actions conjointes) en collaboration avec l’équipe du bureau mondialisation et droits humains

Profil recherché :
• Master en droit ou en sciences politiques ou économiques
• Minimum 2 ans d’expérience de travail dans le milieu ‘entreprises et droits humains’
• Une expérience dans l’investissement responsable est un fort avantage
• Bonne maitrise du français oral et écrit
• Excellente connaissance de l’anglais oral et écrit

Salaire et Conditions :
Contrat : CDD temps plein d’une durée de 12 mois
Date de début du contrat : à partir du 2 Mai 2020
Rémunération annuelle brute (13 mois) : entre 31 000€ à 33 000€
25 jours de congés payés + 24 jours de RTT par an (régime des 35 heures)
Télétravail possible 1 jour par semaine
Lieu : siège de la FIDH à Paris

Vous vous retrouvez dans la description du profil recherché ?
Envoyez votre CV et une Lettre de Motivation avant le 15 Avril 2020, en précisant la référence du poste (CP-MOND-2020) à l’adresse : mneglia@fidh.org

Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.
La FIDH s’engage en faveur de la diversité et de l’égalité en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauche. Nous encourageons les personnes en situation de handicap à postuler.

Lire la suite
contenu