APPEL D’OFFRES : MISSION D’ÉVALUATION FINALE DU PROJET « PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS : RENFORCER LA PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS LES PLUS VULNÉRABLES » / DEUXIÈME PHASE

21/04/2022
Communiqué

La FIDH recherche une consultance pour une mission d’évaluation finale du projet « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables » / Deuxième phase

Couverture géographique : global.

Champs de compétences : Évaluation.

Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme : Mission d’évaluation finale du projet « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables » / Deuxième phase

I. Présentation générale de l’évaluation du projet « Protection des défenseurs des droits humains » (voir termes de référence [TdR], à demander avant le 4 mai 2022 en envoyant un e-mail à hgabbero@fidh.org et ibutunoi@fidh.org)
Les offres compètes doivent être adressées avant le 13 mai 2022 à hgabbero@fidh.org, ibutunoi@fidh.org avec pour objet : « Offre évaluation Défenseurs ».)

I.1 Présentation de la FIDH (voir TdR disponibles sur demande)

I.2 Genèse et contexte du projet (voir TdR)

II. Le projet « Protection des défenseurs des droits humains » : objectifs, partenariats, enjeux (voir TdR)

1. Intitulé : « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables »

2. Date de démarrage : 01/07/2019

3. Durée totale du projet : 36 mois, du 1er juillet 2019 au 30 septembre 2022

4. Budget : 1 497 132 EUR

5. Objectifs global et spécifique

Objectif Global : Contribuer au renforcement de la protection des défenseur.es des droits humains les plus vulnérables victimes de harcèlement et de répression.
Objectif Spécifique 1 : Les défenseur.es des droits humains et leurs organisations, victimes de harcèlement, bénéficient d’actions de protection adaptées.
Objectif Spécifique 2 : Les défenseur.es des droits humains et leurs organisations bénéficient de mesures de renforcement de leur capacité d’influence et de protection.
Résultats attendus et Activités (voir détails dans les TdR)

6. Cibles et bénéficiaires
Les bénéficiaires directs de ce projet sont les « défenseurs », tels que définis par l’article premier de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs, en particulier celles et ceux qui sont particulièrement vulnérables à la répression et à la discrimination. Les outils de protection de la FIDH ont vocation à être actionnés en faveur de tout individu qui, de par son action en faveur des droits humains, est exposé à des représailles, quels que soient sa qualité, son titre ou sa fonction, et pour lequel l’action de la FIDH pourrait avoir une valeur ajoutée. Les victimes des violations des droits humains en faveur desquelles les défenseurs interviennent et qu’ils protègent constituent les bénéficiaires indirects de ce projet.

7. Partenaires, co-porteurs et acteurs bénéficiaires de l’action
Plusieurs structures ont été impliquées dans la mise en œuvre du projet. La FIDH est un mouvement fédéraliste en interaction constante avec ses 192 organisations membres, avec des organisations partenaires et dans le cadre de ce projet, de nombreuses OSC locales ont été activement impliquées (voir détails dans les TdR).

III. Objectifs, méthodologie, calendrier de l’évaluation (voir détails dans les TdR)

III.1 Les objectifs de l’évaluation (voir détails dans les TdR)

Cette évaluation finale est contractuelle et a été prévue dès la conception du projet. Elle doit permettre aux différentes parties prenantes et aux partenaires techniques et financiers de disposer d’un avis externe sur la conduite du programme, ses réussites et ses faiblesses et les pistes d’amélioration et d’approfondissement en vue d’une troisième phase. Elle permet également de poser des recommandations prospectives sur la stratégie de sortie du projet et sa préparation pendant la troisième phase.
Elle doit permettre, à travers les outils méthodologiques proposés par l’équipe d’évaluation et suivant les critères d’évaluation du CAD de l’OCDE « pertinence, cohérence, efficacité, efficience, impact et durabilité » d’atteindre quatre objectifs :

Objectif N°1 : Analyser la cohérence et la pertinence des objectifs, des modalités opérationnelles et des résultats attendus.
• Évaluer la pertinence et la cohérence de la logique d’intervention pour le projet dans son ensemble et pour chacun des deux axes.
• Analyser la pertinence du dispositif mis en place pour protéger les défenseurs victimes de harcèlement et de répression (documentation, alerte, soutien) et leur adéquation aux besoins et attentes des bénéficiaires.
• Analyser dans quelle mesure les actions pour soutenir la capacité d’influence et de protection des défenseur.seuses et leurs organisations ont permis d’améliorer l’environnement de travail de ces dernier.es.
• Apprécier dans quelle mesure la mobilisation des réseaux sociaux et des médias sur les défenseur.seuses ont permis de mieux rendre visible auprès de l’opinion publique la situation des défenseur.seuses.
• Apprécier dans quelle mesure le soutien individuel aux défenseurs a été adapté et répond à leurs besoins.

Objectif N°2 : Évaluer qualitativement et quantitativement la mise en œuvre du projet : appréciation des résultats par rapport aux objectifs et moyens mis en œuvre dans les 2 axes du projet.
• Analyser le niveau de réalisation des activités prévues et l’atteinte des résultats tels que définis dans le cadre logique. Présenter les forces et faiblesses du projet et tirer les enseignements des observations.
• Évaluer les résultats obtenus au regard des moyens humains et financiers mis en œuvre.
• Apprécier les résultats du soutien des défenseur.seuses en termes de réactivité, construction de solutions et d’adaptation d’outils au contexte et aux enjeux locaux.
• Analyser le degré d’adaptabilité de la mise en œuvre des activités au contexte sanitaire.

Objectif N°3 : Apprécier les évolution de contexte et relations partenariales entretenues dans le cadre du projet
• Apprécier les évolutions du contexte mondial (crise du multilatéralisme, crise sanitaire, crises politiques, etc.) et ses répercussions sur les défenseur.seuses depuis la phase 1, les relations avec les différents partenaires dans le cadre du projet, leur complémentarité et la pérennité de leur engagement (notamment dans le cadre de l’élaboration de la troisième phase, cf. Objectif N°4).

Objectif N°4 : Analyser la pérennité des actions et formuler des recommandations pour une 3° phase
• Apprécier la démarche de pérennisation du dispositif de soutien aux défenseur.euses en danger : évaluer l’atteinte des résultats et formuler des recommandations pour que cette action puisse être démultipliée, mise à l’échelle et pérennisée par les acteurs institutionnels et les partenaires travaillant dans le domaine des droits humains.
• Discuter des orientations et pistes d’action pour la troisième phase, et analyser la pertinence et la cohérence des dispositifs et actions envisagés.
• Identifier les prémices de la stratégie de sortie après la phase 3 du projet et les scenarios proposés par les partenaires.

III.2 Méthodologie proposée pour l’évaluation (voir détails dans les TdR)

III.3 Budget : 25 000 euros.

III.4 Calendrier suggéré pour l’évaluation (voir détails dans les TDR)
– Lieu de travail : Mobile (Paris-Genève-Bruxelles-pays cible)
– Durée : mai-septembre 2022
– Date de démarrage : la mission d’évaluation débutera au plus tard le 20 mai 2022 ; les missions sur le terrain débuteront au plus tard le 24 juin 2022

IV. Modalités pratiques, livrables, contacts, procédure de sélection

IV.1 Profil des candidats
Une équipe de deux consultant(s) ayant des :

  • - Compétences en suivi-évaluation de programmes et projets dans le secteur de la coopération mondiale ;
  • - Connaissances et expériences sur les thématiques des droits humains, des défenseurs des droits humains et de la démocratie participative et de l’État de droit. Une expérience de l’approche mondiale de promotion et de protection des droits humains et du travail en réseaux serait un plus.
  • - Savoir-faire avéré en termes d’animation et de conduite d’entretiens et focus group.
  • - Expériences d’analyse des partenariats multi-acteurs ;
  • - Bonne capacité de synthèse et aisance rédactionnelle en français et en anglais ; la compréhension de l’espagnol est souhaitable ; la connaissance de l’arabe/russe est un fort atout.

IV.2 Articulation Consultant/Coordinateur du projet
Le responsable du bureau « défenseurs » sera le principal interlocuteur de l’équipe de consultants durant la durée de l’évaluation (mise à disposition des ressources, validation de la note méthodologique, calendrier, etc.).
Pendant la mission de terrain, l’équipe d’évaluation sera responsable de l’animation. Les points focaux FIDH sur le terrain seront leurs principaux interlocuteurs pour transmettre les informations utiles, organiser les entretiens et les focus group, faciliter la logistique, etc.

IV.3 Livrables attendus (voir détails dans les TdR)

IV.4 Procédure pour déposer une offre, modalités d’évaluation
Les termes de référence sont disponibles sur demande avant le 4 mai, en envoyant un e-mail à hgabbero@fidh.org et ibutunoi@fidh.org
Les offres compètes doivent être adressées avant le 13 mai 2022 à hgabbero@fidh.org, ibutunoi@fidh.org avec pour objet : « Offre évaluation Défenseurs ».
Elles devront comprendre :

  • • Une offre technique comprenant :
  • ◦ Une note de compréhension des TdR ;
  • ◦ Une note de présentation de l’équipe de consultants soulignant son expertise et son adéquation avec la prestation ;
  • ◦ Une note présentant les différentes étapes de la démarche d’évaluation avec, pour chaque étape, les livrables envisagés (type, contenu).
  • • Une offre financière détaillée libellée en euros TTC faisant apparaître l’ensemble des rubriques, coûts unitaires, nombre d’unités, etc.

Les principaux critères d’évaluation des offres seront :

  • La compréhension et l’interprétation des termes de références
  • La méthodologie proposée au regard des objectifs à atteindre
  • L’expérience du consultant

(Les critères ne sont pas hiérarchisés, liste non exhaustive).

Lire la suite