La Lettre

La nouvelle lettre de la FIDH
Numéro 26- 28 octobre 1999


Informer - Rendre compte - AGIR

actu

Tchétchénie. Catastrophe humanitaire en Tchétchénie


Pétrole et droits. Mettre fin à l'exception pétrolière

en actions

Arménie. Les tables-rondes judiciaires : un exercice démocratique

Union européenne. La Commission et les ONG : génèse d'une nouvelle relation ?

Liban. Renforcer les ONG locales de défense des droits de l'Homme, former les défenseurs des droits de l'Homme au Liban

Les défenseurs

Colombie. "On tue l'intelligence"

L'Observatoire.
Appels urgents


breves

Pakistan, Croatie, Autour du monde

Déshonneur de Chirac : déshonneur dela France ?

Lors de la visite du Président de la République populaire de Chine Jiang Zemin, la France a déroulé le tapis rouge, c'est un euphémisme. Il s'agit là d'un accueil exceptionnellement chaleureux, comme si le Président français souhaitait montrer à son grand ami chinois qu'il le considérait comme beaucoup plus qu'un invité officiel de la France. Fallait-il vraiment que la France s'incline à ce point devant le plus puissant dictateur du monde ?

Cette année, la situation des droits de l'Homme en Chine peut se résumer en un seul mot : abominable. Et le Président Chirac se comporte comme s'il pensait vraiment qu'un chef d'Etat ne doit pas se préoccuper d'autre chose que d'intérêts économiques. Cette attitude cynique fait froid dans le dos, même si on peut la comprendre lorsqu'on se place purement et exclusivement dans le domaine des échanges commerciaux. Mais les relations humaines ne se limitent pas à cela. Quelle place réserve donc le Président Chirac au sens de la responsabilité et à la conscience ?

Nous ne pouvons pas nous empêcher de penser que, en accueillant chez lui Jiang Zemin, le Président Chirac a accepté le prétexte des intérêts économiques pour lancer la France démocratique dans une déshonorante lune de miel avec une Chine despotique. Ce qui est particulièrement inquiétant dans le contexte actuel car la France a pris la tête d'un comportement mondial complaisant vis-à-vis de la Chine, et l'on peut désormais observer toutes les puissances démocratiques occidentales se bousculer au portillon du marché chinois.

Or, si tous les pays renoncent aux valeurs fondamentales de protection de l'humanité, notre monde n'en sortira certainement pas grandi et le mirage rutilant que poursuit actuellement le Président Chirac risque de se transformer en une décevante bulle de savon.

Liu Qing
Président de Human Rights in China

 

Retour à l'index des Lettres - Back to "One Year of La Lettre -

http://www.fidh.org

 

 

 

HOME | PRESENTATION | NEWS | ARCHIVES | AFRIQUE | AMERIQUES | ASIE | EUROPE | MAGHREB / MOYEN-ORIENT
DEFENSEURS | JUSTICE INTERNATIONALE | MONDIALISATION | DROITS DES FEMMES | ORGANISATIONS INTERGOUVERNEMENTALES
SUPPORT | LA LETTRE | ABONNEMENT | LINKS | E-MAIL