English Español français

13 novembre 2008

En parler, c’est bien, l’appliquer, c’est mieux !

Le 10 décembre 2008, la Déclaration universelle des droits de l’Homme aura 60 ans. Cet anniversaire est l’occasion pour la FIDH de réaffirmer la pertinence et la modernité de ce texte qui nous concernent tous. Pour le promouvoir et y sensibiliser le grand public, la FIDH organise ou soutient une série d’événements en France et à travers le monde.



Marjane Satrapi (Célèbre auteur de Persepolis primé à Cannes 2007) a créé pour cet anniversaire un logo, qui labelisera toutes les activités de la FIDH et de ses 155 associations membres s’inscrivant dans le cadre de cette campagne.

Communiqué de presse

En parler, c’est bien, l’appliquer, c’est mieux !

Défense des libertés partout dans le monde, luttes contre la colonisation, contre le racisme et pour les droits civiques, revendication d’une justice internationale pour juger les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité : voilà autant de combats menés et remportés par des millions d’hommes et de femmes depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

En 1948, en effet, les pays qui étaient à l’époque membres de l’ONU adoptent la Déclaration universelle des droits de l’Homme. "Plus jamais cela" veulent-il ainsi proclamer à l’issue d’un conflit qui a vu se commettre un des plus importants génocides qu’ait connu l’humanité.

Ce faisant, ils affirment que la liberté, l’intégrité physique et morale de la personne humaine doivent être défendus partout et en toutes circonstances. Tous les humains y ont droit et rien ne peut justifier qu’on prive une catégorie de leur jouissance.

Dossier de presse ...

Le 10 décembre prochain marquera le soixantenaire de cette Déclaration, sur laquelle se sont fondées les luttes des dernières décennies. Ce sera naturellement l’occasion de célébrer les progrès accomplis et les victoires obtenues, mais aussi de mesurer le chemin qui reste à parcourir pour que tous les humains soient "libres et égaux en dignité et en droit", selon les termes de ce texte fondateur.

Car « cet anniversaire intervient alors que nous vivons une période d’incertitude", souligne Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH. "Si, après la chute du mur de Berlin, les année 90 ont vu replacer les droits humains fondamentaux au coeur des préoccupations nationales et internationales, force est de constater qu’à la fin des années 2000, la terreur et la misère asservissent encore une grande partie de l’humanité".

Responsables politiques nationaux et internationaux invoquent pourtant pour la plupart leur volonté de suivre les principes inscrits dans la Déclaration – et il faut s’en féliciter - , mais bien peu la respectent dans les faits. « C’est pourquoi la FIDH a décidé de se placer sur une ligne résolument offensive pour fêter cet anniversaire en redonnant un souffle nouveau à cette déclaration, avec pour mot d’ordre : « En parler c’est bien, l’appliquer, c’est mieux ! », a ajouté Souhayr Belhassen.

Femmes et migrants, sujets de non droit

Pour sa part, la FIDH a décidé de célébrer cet anniversaire en mettant l’accent sur deux domaines fondamentaux où les droits humains sont encore systématiquement bafoués : les femmes et les migrants. En effet, les unes et les autres sont trop souvent en situation de non droit, où qu’ils se trouvent sur la planète. Or les femmes représentent la moitié de l’humanité et les migrants plus de deux cents millions d’hommes et de femmes à travers le monde. En combattant pour ces deux catégories discriminées de la population mondiale, la FIDH veut réaffirmer l’universalité des droits humains.

Défenseurs des droits toujours en danger

Elle veut également continuer à défendre les défenseurs des droits humains. Car, un peu partout dans le monde, ces défenseurs sont en danger, emprisonnés et torturés dans les dictatures, tués parfois par les Etats ou des groupes privés parce qu’ils luttent au quotidien pour faire appliquer les principes de la Déclaration. Ce soixantième anniversaire est une occasion de leur rendre hommage et d’insister auprès de tous les décideurs pour qu’ils soient protégés où qu’ils se trouvent.

Punir les coupables

Garantir à tous de tous les droits et protéger ceux qui les défendent au péril de leur vie implique de s’attaquer à ceux qui les violent. Parce que la Déclaration ne sera réellement respectée que lorsqu’elle sera effectivement appliquée, il est indispensable de placer les auteurs des violations des droits humains, qu’il s’agisse d’individus, d’Etats ou d’acteurs privés, devant leurs responsabilités.

C’est pourquoi la FIDH et les 155 organisations de défense des droits humains qui en sont membres utilisent tous les canaux désormais offerts par la justice internationale pour dénoncer les coupables de crimes contre l’humanité.

« En parler, c’est bien, l’appliquer, c’est mieux ! » : au Nord comme au Sud, les Etats et l’ensemble des acteurs qui jouent un rôle dans le monde doivent désormais mettre concrètement en oeuvre la Déclaration. Bien plus qu’une commémoration, ce 60ème anniversaire doit être une occasion supplémentaire d’en promouvoir les principes et d’en réclamer l’application universelle.

Evénements en France

Pour marquer ce 60ème anniversaire, la FIDH organise et participe à une série d’événements :

Edition
mi-janvier
En partenariat avec Flammarion, la FIDH publie un livre dans la collection beaux livres « Libres et Egaux, 60 ans de conquête des droits de l’Homme », à paraître mi janvier. Ce livre, illustré par 200 photos de Magnum Photos fait le bilan de 60 ans d’histoire des droits humains.




Cinéma
décembre
Sollicitées par la FIDH et CINECINEMA, de nombreuses personnalités du septième art ont accepté de lire un article de la Déclaration. En nous prêtant leur voix, elles concourent ainsi à promouvoir ce texte essentiel. Sur les sept antennes de CINÉCINÉMA, pendant tout le mois de décembre, toutes et tous prendront le relais d’Ingrid Betancourt, qui sera la lectrice du Préambule de la Déclaration. Par ailleurs, à partir du 5 décembre, sur les 7 chaînes de CINÉCINÉMA, seront présentés une sélection de 25 longs métrages accompagnée d’un documentaire inédit, en hommage aux défenseurs de cette Déclaration.

la bande annonce CINÉCINÉMA et la FIDH célèbrent le 60ème



Soirée, débats
12 décembre
La FIDH participera à une soirée de débats organisée par la Ligue des droits de l’Homme le 12 décembre à la Maison du Barreau sur le thème

« DUDH, 1948-2008 : crises mondiales, droits universels »


Evénement
12 décembre
La FIDH participe aux manifestations organisées par les

étudiants de Sciences Po Paris autour du 60ème anniversaire.


Colloque
9/10 décembre
L’Agence Française pour le Développement (AFD) et IMS-entreprendre pour la cité organisent un colloque « Entreprendre pour le développement » les 9 et 10 décembre au ministère de l’économie, de l’industrie et de l’emploi (Paris). La FIDH participera à une table ronde le 9.

En savoir +

Soirée de la FIDH

8 décembre au Palais de Tokyo - PARIS 16




Le 8 décembre, aura lieu la 6ème édition de la Soirée de la FIDH avec la participation exceptionnelle de Catherine Deneuve, Marie-Christine Barrault, Jane Birkin, Lou Doillon, Daniel Herrero, Luis Moreno-Ocampo, procureur de la Cour Pénale Internationale et Stéphane Hessel, Ambassadeur de France et co-rédacteur de la DUDH.
Eric Westermann, 1 étoile au Guide Michelin (Le Buerehiesel, Strasbourg) et Antoine Westermann, chef triplement étoilé (Le Drouant, Paris) concevront et réaliseront le dîner.
Programme de la soirée
- 17h30 : conférence de presse avec Luis Moreno Ocampo
- 18h30 : projection du film « Gardons les yeux ouverts » de François Freynet coproduit par CINECINEMA en partenariat avec la FIDH
- 19h : Cocktail, visite de l’exposition par le directeur du Palais de Tokyo
- 20h30 : Dîner
<form1>


Soirée culturelle
7 décembre
La Délégation générale de la Palestine en France organise une soirée culturelle autour du thème « 60 ans, Déclaration universelle des droits de l’Homme, droits des Palestiniens, droits universels » le 7 décembre à l’Institut du monde arabe.


Conférences
7 décembre
La FIDH participera à une journée de conférences sur les thèmes « Définition et évolution de la convention de 1948 » et « Reconstruction, réparation et prévention du génocide », à l’occasion du soixantenaire de cette convention, au Mémorial de la Shoah le 7 décembre.


Réunion du Bureau international de la FIDH
5/6/7 décembre
la FIDH réunira à Paris son Bureau international les 5,6 et 7 décembre : 22 défenseurs des droits humains de toutes les régions du monde (Maroc, Colombie, Malaisie, Belarus, Sénégal, etc.)seront là pour témoigner de leurs luttes quotidiennes pour la mise en oeuvre, dans leurs pays respectifs, de la Déclaration.


Débats
6 décembre
La FIDH participera à une journée de débats le 6 décembre, à l’initiative de l’ordre des avocats de Paris, rassemblant les représentants mondiaux des organisations professionnelles d’avocats, à l’issue de laquelle sera signée une convention des Barreaux du monde.


Séminaire
4/5 décembre
La FIDH participera au séminaire international « Entreprises et droits de l’Homme : les grands enjeux globaux contemporains » organisé par le centre de ressources sur les entreprises et les droits de l’Homme les 4 et 5 décembre.

En savoir +


Evénement
4 décembre
La FIDH participe aux manifestations organisées par le Centre de Recherche sur les Droits de l’Homme de l’Université Paris II Panthéon Assas. A noter un partenariat avec les Editions Pedone, et la publication par le président du CRDH, Emmanuel Decaux, d’un très utile Recueil des grands textes internationaux des droits de l’Homme avec la CNCDH (La Documentation française, 537 p.).


Mission - Syrie
23/28 novembre
La FIDH organise une mission politique du 23 au 28 novembre en Syrie examinant l’état des libertés et la situation des réfugiés irakien en Syrie.


Séminaire justice - Jordanie
17/19 novembre
La FIDH participera à un séminaire réunissant les conseils supérieurs de la magistrature de la région Maghreb Moyen Orient sur les questions d’entraves à une justice indépendante, du 17 au 19 novembre à Amman.


Séminaire - Koweit
17/19 novembre
La FIDH participera à un séminaire concernant la liberté d’association des ONG, syndicats et partis politiques dans trois pays du Golfe : Yemen, Bahreïn et Koweit, du 17 au 19 novembre à Koweit City.


Forum, débats
14/15 novembre
La FIDH propose un cycle de débats « Droits de l’Homme, l’Ultime utopie ? », en partenariat avec la Fnac, les 14 et 15 novembre à la Fnac Montparnasse. Un sondage sur les droits de l’Homme, réalisé par la FIDH et la FNAC, sera rendu public début décembre.

En savoir +


Prix René Cassin
7 novembre
Le 7 novembre, le ministre de l’éducation nationale remettait le prix des droits de l’Homme René Cassin pour des travaux et actions réalisés sur le thème des droits de l’Homme dans les collèges et lycées. Les lauréats de ce prix seront reçus au Palais de Tokyo le 8 décembre lors de la soirée de la FIDH.

Evénements à travers le monde

... et partout dans le monde, les organisation membres de la FIDH se mobilisent :
Asie
En Thaïlande, Union for Civil Liberty (UCL), a imprimé 70 000 exemplaires d’une version simplifiée de la Déclaration universelle en thaïlandais, pour les enfants. Une version en Birman est en cours de préparation.




Amérique latine
En République Dominicaine, la Comisión Nacional de los Derechos Humanos (CNDH) prépare un séminaire pour que la question des droits de l’Homme soit portée à la connaissance d’un large public.
Au Pérou, l’Asociación pro Derechos Humanos (APRODEH) organise un festival décentralisé « Cinéma et Droits de l’Homme » pour faire connaître la DUDH dans toutes les régions du pays.
Au Salvador, la Comisión de Derechos Humanos (CDHES) propose des rencontres avec des victimes du conflit armé et leurs familles autour du thème : « Unis pour la justice : la fin de l’impunité ».
Au Nicaragua, le Centre des droits de l’Homme (CENIDH) organise une marche « Pour la défense de nos droits ».



Afrique
En Tanzanie, le Legal and Human Rights Centre (LHCR), réunira des défenseurs qui graviront le Kilimanjaro pour déposer au sommet le texte de la déclaration universelle des droits de l’Homme.
Au Kenya, la Kenya Human Rights Comission (KHRC) organise un festival de cinéma « droits de l’Homme », en partenariat avec l’ambassade de France, l’alliance française, l’IFRA et la FIDH.
En République démocratique du Congo, l’Association africaine des droits de l’Homme (ASADHO) organise 1) une journée de formation le 29 novembre de 12 sensibilisateurs de Kinshasa sur la DUDH et les lois de répression des violences sexuelles 2) une journée de formation le 8 décembre de 20 magistrats militaires et 10 avocats de Kinshasa sur la DUDH et lutte contre les violences sexuelles 3) une campagne dans la commune populaire de Kinshasa (Masina) sur la protection des femmes contre les violences sexuelles par la DUDH ; à partir du 15 décembre, cette campagne se poursuivra dans les communes de Ndjili, Selembao, Kimbanseke, Ngiri-ngiri, Ngaliema, Nsele, Kalamu, Makala, Unikin, Lemba et Matete 4) une campagne de vulgarisation de la DUDH et la lutte contre les violences sexuelles avec distribution d’exemplaires de de la DUDH en langues nationales, le 10 décembre, dans les provinces de Bandundu (Kikwit), Kasai-Oriental (Mbuji-Mayi), Province Orientale (Kisangani), Sud-Kivu (Bukavu) et Nord-Kivu (Beni).

Maghreb, Moyen Orient
Au Maroc, de nombreux débats publics sont programmés par l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) sur, notamment, la transition démocratique.



Europe
L’Afghanistan sera à l’honneur au Pays-Bas à l’occasion d’une soirée thématique organisée par la ligue Liga Voor De Rechten Van de Mens.
En Belgique, vous pourrez soutenir les actions de la ligue belge en faveur des droits de l’Homme en écoutant Mozart (concert de soutien).
En République Tchèque, la Human rights league (HRL) organise une semaine des droits de l’Homme du 5 au 12 décembre, au siège de la ligue à Brno.

Mise à jour le 5 décembre 2008
    facebook Follow @fidh_fr

Mots-Clés

Copyright © 2014 - FIDH : mouvement mondial des droits de l’Homme | Haut de page | Page d'accueil | Plan du site | altospam